« Économie de l’abonnement : la musique, et après ? »

« Économie de l’abonnement : la musique, et après ? »

« L’introduction en Bourse de Spotify vient de le rappeler : les consommateurs sont désormais prêts à s’abonner à des biens culturels (CD, DVD, magazine…) qu’ils ont longtemps eu l’habitude d’acheter. Mais qu’en est-il des autres biens de consommation ? Si les offres de vêtements, lames de rasoir, nourriture et même machines à laver sur abonnement commencent à apparaître, leur succès est encore limité. Les biens durables (y compris voitures en leasing) et les consommables ne représentent aujourd’hui que 80 milliards d’euros sur un marché total de l’économie de l’abonnement estimé à 350 milliards d’euros en Europe (130 euros par foyer et par mois), selon une étude publiée mercredi par le département économique d’ING. Les services classiques, notamment les abonnements télécoms (fixe ou mobile), totalisent quant à eux 240 milliards d’euros. Les 30 millions restants concernent le divertissement (musique, vidéo, logiciels…)

Selon l’étude, ce mode de consommation attire surtout les moins de 25 ans, plus enclins que leurs aînés à s’abonner à des biens matériels, ainsi que les hauts revenus. Le rapport se penche aussi sur les différentes motivations des consommateurs (flexibilité, coût d’investissement moindre, maintenance et réparation garanties, gestion facilité de la fin de vie des produits…), et en tire des conseils pour les entreprises souhaitant se lancer sur ce marché. »
Source : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0301520050658-economie-de-labonnement-la-musique-et-apres-2166720.php

 

Découvrez cette étude
Compétences

Posté le

9 avril 2018

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *