« Autolib’ victime du darwinisme de la mobilité urbaine »

« Autolib’ victime du darwinisme de la mobilité urbaine »

« ANALYSE. Le syndicat gestionnaire d’Autolib’ veut rompre le contrat qui le lie au groupe Bolloré. Réussite technologique, le système parisien de voitures électriques partagées se trouve en effet dans une impasse économique. De la fierté au fiasco. Lancé en fanfare il y a sept ans, à la grande satisfaction de Vincent Bolloré et de Bertrand Delanoë , le service d’auto-partage électrique parisien Autolib’ traverse aujourd’hui une crise qui pourrait lui être fatale. Le syndicat Autolib’ Métropole a annoncé vendredi qu’il allait proposer aux 98 communes qui le composent de rompre purement et simplement le contrat qui le lie au groupe Bolloré. »

 

En savoir plus
Compétences

Posté le

18 juin 2018

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *