Love you waste : la startup qui transforme les biodéchets en énergie

La loi Grenelle II a introduit le principe du pollueur/payeur pour les biodéchets : en effet, au-delà d’un certain seuil, la restauration collective est désormais responsable du tri, de la collecte et de la valorisation de ses biodéchets. Les sanctions encourues sont lourdes (de 75 000 à 150 000 euros d’amendes, une suspension d’activités voire des peines d’emprisonnement). Dans le même temps, la loi sur la transition énergétique fixe des objectifs en termes de recyclage et de part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Et la loi sur le gaspillage alimentaire renforce les obligations de mesures pour réduire les tonnes d’aliments jetées sans être consommées.

Parallèlement, les acteurs de la restauration collective disposent de peu de solutions faciles à mettre en œuvre.

Dans ce contexte, la startup Love your waste propose une solution intégrée responsable et innovante aux acteurs de la restauration collective (cantine scolaire, restaurants d’entreprise, administrations, maisons de retraite, etc.).

  • Un service de mise en place du tri puis de collecte des biodéchets, et de suivi de leur transformation en biogaz par mé La collecte est réalisée par des chômeurs de longue durée en réinsertion ;
  • Une action de formation et de sensibilisation au gaspillage alimentaire (campagnes de sensibilisation, ateliers) ;
  • Des activités de conseil pour réaliser des études et des plans d’action de réduction du gaspillage alimentaire et ainsi réduire les couts d’achats de denrées et l’empreinte écologique de l’

Le modèle économique est le suivant : les clients sont facturés sur la base d’un contrat annuel, en fonction du volume de déchets collecté. Ils peuvent également investir dans les activités d’accompagnement proposées afin de porter un projet fédérateur en interne et valorisant en externe et d’entamer un plan d’actions pour la réduction du gaspillage. A terme, la startup envisage de mettre en place des forfaits mensuels, incluant des crédits permettant au client de bénéficier chaque année par exemple d’une formation, d’une campagne de communication et d’une semaine de pesée par type d’aliment accompagnée par un plan d’action spécifique pour revoir les commandes, des menus, etc.

Avec à son actif 7 500 personnes sensibilisées au gaspillage alimentaire, la production de 15 750 m3 de biogaz (soit assez d’énergie pour faire cuire 126 000 gâteaux dans un four pendant 30 minutes ou de faire 8 fois le tour de la terre avec un véhicule qui roule au gaz naturel), ainsi que la production de 94 tonnes d’engrais naturel (soit une quantité équivalente à 84 terrains de football, permettant ainsi d’enrichir les sols de nombreux agriculteurs et de faire pousser de nombreux fruits et légumes dans le respect du sol, de l’eau et de l’air), la startup a de beaux jours devant elle.

Par ailleurs, elle réalise actuellement une levée de fonds afin d’investir dans une plateforme web permettant de mieux contrôler les retombées de ses activités et d’analyser les données issues des collectes, de développer l’acheminement des biodéchets par transports fluvial pour réduire les émissions de CO2 liées à la collecte et d’augmenter ses effectifs.

 

Love your waste met à disposition des acteurs de la restauration collective une offre innovante, complémentaire des services existants  et en accord avec la règlementation récente.

Cette startup représente parfaitement les changements à l’œuvre dans le secteur public de gestion des déchets, et notamment l’essor de la prévention et de la sensibilisation, ou l’avènement de l’économie circulaire. Son motto : réduire les déchets mais aussi les faire aimer et les considérer comme une ressource à valoriser.

La parole à Juliette Franquet, co-fondatrice de Love your waste

Avec Tanguy et Jérôme mes deux associés, nous sommes convaincus du rôle de tous les acteurs, économiques comme simples citoyens, dans la création d’une société plus durable. Aujourd’hui, très peu de déchets organiques sont triés et ils sont brûlés par incinération sans distinction. C’est une aberration écologique mais aussi économique quand on sait qu’ils sont composés à 80% d’eau. Love Your Waste et ses partenaires participent donc à inventer de nouveaux modèles de procédé et d’usage. Nous avons d’ailleurs, choisi le nom “Love your waste” car nous voulons changer le rapport que nous avons aux déchets : apprendre à comprendre pourquoi nous les jetons et comment ceux-ci peuvent être recyclé.

Par ailleurs, la méthanisation en biométhane et engrais naturels reste une méthode peu utilisée en France, contrairement aux pays scandinaves et à l’Allemagne. Sur l’activité de collecte,  nous sommes fiers de travailler avec des entreprises d’insertion de chômeurs de longue durée à qui nous offrons des opportunités professionnelles.

Enfin, nous donnons une grande part à l’éducation de nouveaux modes de vie. Nous démocratisons les grands enjeux écologiques et énergétiques actuels aux travers d’ateliers participatifs et innovants et mettons en valeur leurs impacts concrets dans la vie des citoyens de tous les jours. Le discours employé ne se veut volontairement pas alarmiste mais optimiste et encourageant. Nous tenons à créer des messages positifs, fédérateurs et ludiques.